Module 3 : Tablettes numériques, usages individuels et collectifs

écriTech’3/Module 3 : Tablettes numériques, usages individuels et collectifs

Modérateurs : Blandine Raoul-Réa (Expert, bureau des usages numériques, Direction générale de l’enseignement scolaire) et Christophe Monnet (Chargé de production au centre multimédia Erasm, responsable de projets d’usage pour le département du Rhône)

« Les tablettes tactiles dans les collèges du Rhône. Quel sera le cartable de demain ? Quelle place pour le numérique sur le bureau de l’élève. A terme l’élève sera il équipé ? Quelle organisation dans la/les salle(s), pour l’enseignant, pour l’élève ? Impact sur la pédagogie, sur les ressources. Exemple de Kaléidoscope, un dispositif expérimental pour quatre tablettes et vidéo-projection, table de travail collaboratif et individuel. »

Télécharger la vidéo

 

Thierry Coilhac (Adjoint au directeur de l’Anticipation Stratégique, Orange)

« Usages individuels et collectifs des tablettes : retour d’expérimentation en classe de 6ème A travers l’expérimentation menée depuis novembre dernier dans six classes de 6ème des départements 78, 95 et 80, Thierry Coilhac mettra en évidence les usages à la fois en classe, en sorties scolaires et à la maison.

Ces usages sont donc parfois collectifs, parfois individuels. Plusieurs entrées l’environnement technique (connectivité 3G et wifi, filtrage réseau, contrôle parental, distribution d’application, partage de documents) l’accompagnement à l’usage (formation initiale des professeurs, mise à disposition de ressources, développement progressif des usages auprès des élèves, information auprès des parents, support, etc.) les retours en terme d’usages la place d’Orange dans un tel dispositif »

Consulter le site de l’expérimentation

 

Valérie Jeanne-Perrier (Maître de conférences Journalisme & Ressources humaines au CELSA Paris Sorbonne)

« Tablettes et médias : des situations de réception multiples, un imaginaire unique et transmédiatique ? Les médias connaissent une période de transition de leurs modèles éditoriaux et tentent de continuer à toucher leurs publics et audiences en ajoutant à leurs identités initiales des prolongements liés aux outils technologiques émergents.

Après des sites sur l’internet, ce sont désormais les applications pour les téléphones mobiles et les tablettes qui incarnent ces « capsules » identitaires, focalisées sur des fonctions d’écriture et de lecture. Les situations d’usages des médias sont démultipliées à la fois en raison de la multiplication des usages de réception et des propositions de modalités de lecture.

Si ces situations semblent s’élargir du côté des publics, l’imaginaire de ce que chaque média peut proposer comme cercle de lectures et de réception reste monolithique : nous proposons une analyse de cet imaginaire unique, en le reliant aux choix stratégiques et éditoriaux effectués par les entreprises de médias. Nous tenterons une comparaison entre cet imaginaire unique du « cercle de lecture » avec d’autres imaginaires de la lecture et de l’écriture, en provenance de marques médiatiques émergentes (Melty, Pinterest, Jux…)»

Lien de téléchargement du résumé

Télécharger la vidéo

 

Etienne Récamier (Coordonnateur CLEMI, académie de Paris)

« Accès nomades aux médias d’information ; nouveaux contenus ? nouvelle éducation aux médias ? L’accès à l’information d’actualité s’individualise. Les « mass médias » terme sorti du langage courant, laissent-ils la place à des médias individualisés dans leurs accès avec des contenus de plus en plus personnalisés ? Les lecteurs de l’information peuvent ils devenir des émetteurs d’information ? Quelles incidences sur la pédagogie de l’éducation aux médias ? Que peuvent apporter les tablettes à la pratique de l’analyse des messages médiatiques et à celle de la production d’informations par les élèves ? Quelle place pour l’enseignant : dispenseur d’un savoir ? tuteur, accompagnateur, constructeur de connaissances à partir d’informations partagées ? Réflexions tirées de l’expérimentation CLEMI – CRDP Paris – Tablettes SAMSUNG Androïd – ORANGE dans deux CDI parisiens. »

Lien de téléchargement du résumé

Télécharger la vidéo

 

Ateliers

A – De la lecture à l’écriture collaborative, à partir d’une expérience de l’académie de Bordeaux : six tablettes par établissement

Olivier Massé (IA-IPR Lettres, académie de Bordeaux), Christophe Tauzin (Professeur de Lettres, IANTE Lettres, académie de Bordeaux)

Consulter le site CATice de l’académie de Bordeaux

L’expérience lancée dans l’académie de Bordeaux au printemps 2011 a visé à doter un certain nombre d’établissements de six tablettes tactiles. Il s’agit pour le département de la Dordogne des collèges Henri IV de Bergerac, Montaigne de Périgueux, pour le département de la Gironde des collèges Montaigne de Lormont, Georges Brassens de Podensac, et du lycée du pape Clément de Pessac, pour le département du Lot et Garonne du collège Chaumié d’Agen et du collège du Passage d’Agen, pour le département des Pyrénées Atlantiques du collège du Boucau et du lycée Hôtelier de Biarritz (lycée professionnel). Le lycée René Cassin de Bayonne est entré en novembre 2011 dans l’expérimentation, puis le collège Anne Franck de Périgueux au printemps 2012. Le département des Landes n’est pas concerné du fait de la dotation de tous ses collèges en ordinateurs portables par le conseil général. Le conseil général des Pyrénées Atlantiques expérimente aussi deux autres valises d’Archos101 : une au collège Aturri de saint Pierre d’Irrube et une au collège Marguerite de Navarre de Pau , et récemment une autre valise au collège Camus de Bayonne. Chaque valise contient six tablettes – des Ipads V1 ou des Archos 101, ou encore, pour les plus récemment dotés, des Samsung et des Acer – et une borne wifi.

L’initiative en revient au rectorat (sauf pour les trois établissements signalés des Pyrénées-Atlantiques), l’orientation pédagogique choisie étant nette ; il s’agissait d’expérimenter l’usage de ces tablettes en français en général et en lecture en particulier, en se fondant sur une pratique en cours de français, une pratique que l’on pouvait envisager au Centre de Documentation et d’Information de l’établissement. En effet, une autre caractéristique de cette expérience est le fait qu’elle repose sur le volontariat, sur un double volontariat en fait, associant un (ou plusieurs) professeurs de lettres et le professeur documentaliste du collège.

Ces professeurs ont été accompagnés par les services du Catice et l’inspection pédagogique régionale de lettres (Rectorat) : stages,visites, échanges par liste de diffusion…De plus, cette expérimentation a été doublée de la création d’un site dédié aux œuvres libres de droits figurant dans les programmes de français au collège et au lycée : SELINUM. SELINUM : un serveur de livres numériques académique au service des enseignants de français: Dans le cadre de ces expérimentations, le Rectorat (avec l’aide technique du CRDP d’Aquitaine) a mis en place SELINUM un SErveur académique de LIvres NUMériques). L’objectif est la mise à disposition, l’indexation et la mutualisation de livres numériques gratuits (ou non), enrichis d’un scénario pédagogique (ou pas), l’accès étant différent selon les profils d’utilisateur et les droits.

Trois niveaux d’accès sont en effet prévus :

la zone publique : ouverte à tous, elle permet la consultation d’un certain nombre de livres libres de droits

la zone académique : elle contient les ouvrages recensés dans la zone publique,ainsi qu’un grand nombre de livres numériques de littérature française, mais aussi antique et européenne, libres de droits (près de deux cents). Seuls les enseignants (et élèves) des établissements de l’académie y ont accès.

la zone d’établissement : contient tous les ouvrages précédents, ainsi que ceux entrés par l’établissement, ou encore des productions pédagogiques spécifiques. Seuls les enseignants et élèves de l’établissement en question y ont accès.

SELINUM est accessible via l’Environnement Numérique de Travail académique Argos. On y est identifié avec son compte habituel. L’accès en est aisé : http://disciplines.ac-bordeaux.fr/selinum/

B – Technologies mobiles et « jeux sérieux »

Julien Llanas (Chargé de mission dans l’académie de Créteil, responsable du suivi et du développement des pratiques pédagogiques intégrant les technologies du jeu vidéo et de la 3D)

Présentation du programme « éducation + jeux vidéo » de l’académie de Créteil. Intégration potentielle des terminaux mobiles dans ce programme.

C – Développement des usages : la tablette numérique en Lettres

Claude Jeanneret (IA-IPR de Lettres honoraire) et Christiane Chydériotis (Professeure de Lettres, académie de Lyon)

« Dans le cadre de l’expérimentation « Classe ultramobile », le Conseil Général du Rhône a doté au printemps 2011 le collège Jean-Charcot de Lyon de 32 Ipads 1, puis tout récemment d’une autre série d’Ipads 2. L’équipe pédagogique a donc dû s’interroger sur l’intégration de ce nouvel outil dans son enseignement et de son intérêt pédagogique, en particulier pour le cours de français. La tablette tactile Ipad est non seulement un objet « à la mode », dont le succès commercial est évident, mais son faible encombrement, la navigation digitale intuitive, le choix sans cesse grandissant des applications associées ont tout pour séduire des élèves de collège.

Au-delà de cette attractivité due à la nouveauté, on peut se demander en quoi la tablette a sa place dans le cours de français pour la lecture, l’écriture, la maîtrise des outils de la langue, la pratique de l’oral : quelle aide son usage peut-il apporter au professeur de lettres ? En quoi peut-elle favoriser l’autonomie et l’individualisation du travail ?

Dans la mesure où la tablette concentre de nombreux outils et fonctionnalités et en permet un usage quasiment immédiat, elle se prête à un grand nombre d’activités en autonomie : lecture aisée de documents et de livres numériques, amélioration de l’écrit grâce à la navigation entre dictionnaires et autres applications lexicales ou orthographiques, recherche documentaire, prise de notes, enregistrement et écoute …..

Ainsi, elle peut prendre avantageusement sa place sur le bureau de l’élève à côté de son classeur et de sa trousse. » Il n’en demeure pas moins que se pose, dans le cas particulier de l’Ipad, la question du partage de documents entre professeur et élève et de la sécurité des données. L’atelier se propose de montrer des exemples concrets d’activités menées dans deux classes de collège : une 5ème et une 3ème.»

Lien vers le site académique de Lettres

D – Usages de la tablette en classe de latin

Marie-Caroline Vinciguerra (IA-IPR de Lettres, académie de Nice) et Pierre Estrate (Professeur de Lettres, IATICE Lettres, collège la Bourgade, La Trinité, académie de Nice)

« Quel rapport entre le latin, symbole de la pédagogie « à l’ancienne », et l’usage des nouvelles technologies ? A priori, aucun ? En réalité, il est étroit. Très tôt en effet, le latin a su prendre le tournant de l’ère numérique. Depuis des années, les ressources en ligne et les projets de mise en commun des travaux se sont multipliés, tant dans le monde universitaire et institutionnel que par les initiatives collectives liées au « Web 2.0 ».

Cette discipline souffre souvent cependant, dans l’enseignement secondaire, d’une image dégradée : celle d’une discipline trop exigeante, élitiste, qui n’aurait pas d’utilité dans la société contemporaine. Dans ce contexte, en accord avec les nouveaux programmes, un groupe de douze élèves latinistes de 4ème a pu utiliser des tablettes tactiles durant quatre semaines.

Ces collégiens ont abordé le thème des Spectacles à Rome selon deux axes d’expérimentation, la culture et la langue, afin de tenter de répondre à cette question : qu’apporte l’usage de la tablette à l’apprentissage du latin, tant du point de vue de la création de contenu, que de la spécificité de l’interface tactile ?

L’exposé de cette expérimentation s’attachera également à cerner la complémentarité de cet outil avec des outils TICE déjà disponibles, tels que l’Environnement Numérique de Travail, le Tableau Blanc Interactif, et l’ordinateur. Il se proposera enfin de montrer des pistes de développement tirant parti de l’atout tactile de la tablette. »

Tablettes tactiles en latin

Participez à Orme 2018

Le rendez-vous des acteurs du numérique pour l'éducation, les 30 et 31 mai 2018 à Marseille.

En savoir plus

Suivez-nous : @ecriTech (#ecritech9)