Problématique 2011

écriTech’2/Présentation de la problématique


Catherine Becchetti-Bizot
IGEN du groupe des Lettres


Paul Mathias
IGEN du groupe Philosophie
Pilote de la cellule TICE
au Ministère de l’Éducation nationale

La lecture, entendue à la fois comme acquisition et activité scolaire, pratique culturelle et moyen d’apprentissage, est au cœur des compétences fondamentales transmises par l’Ecole. Elle occupe également une place de choix au sein des politiques culturelles et participe du développement économique et social.

Les supports d’enseignement traditionnels que sont le manuel, le livre, le cahier ou le tableau noir sont ébranlés par l’arrivée des supports de lecture numérique. Ecrans d’ordinateurs, écrans mobiles, tactiles, tableaux blancs interactifs… pénètrent de plus en plus rapidement l’espace et les pratiques scolaires, modifiant à la fois les manières de lire et d’apprendre, le rapport au savoir et les comportements sociaux de nos élèves.

L’accès à des corpus de textes et d’images numérisés et reliés entre eux, la mise à disposition d’une réalité « augmentée », la possibilité de faire des simulations pour mieux comprendre le monde ou de participer à l’enrichissement de travaux pendant leur progression, constituent autant de nouveautés pour l’École qui engendrent des mutations à tous les niveaux :

– cognitif
– didactique et pédagogique
– culturel
– socioéconomique

Le colloque Ecrans & Lectures ne saurait apporter des réponses toutes faites aux problématiques techniques qui engagent les milieux scientifique, éducatif, économique et politique. En revanche, il doit permettre à ces acteurs de se retrouver autour des problématiques qui sont propres à l’École. Son ambition :

– stimuler la réflexion collective 
– poser de manière claire les enjeux, les questionnements, les périmètres de partage 
– anticiper les mutations en cours dans le domaine de l’éducation, afin d’éclairer les décideurs

Enseignants et praticiens de l’éducation seront au cœur de cet événement. Ils viendront témoigner de ce qui se passe concrètement aujourd’hui dans leurs classes. Ils expliqueront quelles stratégies ils doivent construire et mettre en œuvre pour accompagner ce mouvement irréversible, sans pour autant compromettre leur mission éducative. L’enjeu :

– faire en sorte que l’acte de lecture ne se réduise pas à un simple relevé d’informations 
– éviter qu’il ne devienne un parcours erratique et discontinu dispersant l’attention des élèves 
– veiller à maintenir tout à la fois la profondeur sémantique, la continuité et la cohérence spatiale et intellectuelle qui, au fil des siècles, ont, fait la fortune du livre comme support de connaissance et instrument de la pensée

Introduits par des tables rondes, neuf ateliers présenteront et analyseront au cours de ces deux journées l’émergence de nouvelles formes de la lecture en classe. Qu’il s’agisse de lectures de textes, d’images, de cartes ou de graphiques, ces nouvelles modalités déplacent les frontières disciplinaires et contribuent à la mise en place du « socle commun de connaissances et compétences » pour tous les élèves.

Catherine Becchetti-Bizot
(IGEN du groupe des Lettres)

Paul Mathias
(IGEN du groupe Philosophie – Pilote de la cellule TICE au Ministère de l’Éducation nationale)

Participez à Orme 2018

Le rendez-vous des acteurs du numérique pour l'éducation, les 30 et 31 mai 2018 à Marseille.

En savoir plus

Suivez-nous : @ecriTech (#ecritech9)